Singing Cohen

Didier tips his hat to Leonard

Ne disons pas adieu

Je t’aimais au petit matin dans la chaleur de nos baisers Cheveux sur l’oreiller au calme de leur tempête dorée Beaucoup d’autres bien avant nous aimèrent comme on a aimé En ville ou au coeur des forêts les mêmes sourires se lisaient Mais maintenant c’est la distance qui entre nous s’est intimée La tristesse adoucit tes yeux, Non, ne nous disons pas de telle façon adieu.

Je ne cherche d’autre à aimer dans mes nouveaux vagabondages Marche quelque pas avec moi laissons nos doigts s’entrecroiser Mon amour reste à tes côtés comme pour moi le tien le fait C’est ainsi que l’on se dessine comme la mer et son rivage Mais à quoi bon parler d’amour et de liens à jamais scellés La tristesse adoucit tes yeux, Non, ne nous disons pas de telle façon adieu.

Je t’aimais au petit matin dans la chaleur de nos baisers Cheveux sur l’oreiller au calme de leur tempête dorée Beaucoup d’autres bien avant nous aimèrent comme on a aimé En ville ou au coeur des forêts les mêmes sourires se lisaient Mais à quoi bon parler d’amour et de liens à jamais scellés La tristesse adoucit tes yeux, Non, ne nous disons pas de telle façon adieu.

Version française : Didier Delahaye, 2008

Cohen, franchement

Hey, That’s No Way To Say Goodbye

I loved you in the morning, our kisses deep and warm, your hair upon the pillow like a sleepy golden storm, yes, many loved before us, I know that we are not new, in city and in forest they smiled like me and you, but now it’s come to distances and both of us must try, your eyes are soft with sorrow, Hey, that’s no way to say goodbye.

I’m not looking for another as I wander in my time, walk me to the corner, our steps will always rhyme you know my love goes with you as your love stays with me, it’s just the way it changes, like the shoreline and the sea, but let’s not talk of love or chains and things we can’t untie, your eyes are soft with sorrow, Hey, that’s no way to say goodbye.

I loved you in the morning, our kisses deep and warm, your hair upon the pillow like a sleepy golden storm, yes many loved before us, I know that we are not new, in city and in forest they smiled like me and you, but let’s not talk of love or chains and things we can’t untie, your eyes are soft with sorrow, Hey, that’s no way to say goodbye.

Leonard Cohen, 1968

Songs+of+Leonard+Cohen+leonard_cohen_songs_of_leonard